Bienvenue
 
Etuis à lunettes
 
Sac
 
Coussin
 
Pochette
 
Chemin de table
 
Divers
 
Abat-jour
 
Le Boutis
 

                                                                                                                                                

C'est une technique très ancienne, venue d'Asie, puis de Sicile et magnifié à Marseille au XVIIe siècle, lors de l'importation des toiles blanches lavables venues des Indes.

Je n'entrerai pas dans l'historique du boutis, d'autres l'ont fait avec talent (voir : mes références).

J'ai découvert le boutis lors d'une exposition dans ma région, et j'ai été subjuguée par la beauté et la finesse des pièces exposées.

C'est un travail "tout à la main", qui demande une grande patience, beaucoup de rigueur et de minutie dans son exécution.

Avec un groupe d'amies et quelques livres, nous nous sommes
lancées dans ces méticuleux ouvrages. Nous avons commencé
par des petites pièces comme des pochettes afin de ne pas nous décourager devant l'ampleur du travail, et surtout pour nous
"faire plaisir" rapidement, car l'impatience est toujours là
lorsque une nouvelle technique est approchée.

Nous avons maintenant abordé des pièces plus importantes et
nous sommes toujours aussi passionnées.

En m'aidant de dessins relevés dans des revues traitant du boutis, puis en dessinant moi-même mes motifs ou en m'inspirant de motifs anciens, j'ai réalisé entre autre des abat-jour car c'est avec la lumière que la broderie donne toute sa beauté.

Il y a plusieurs techniques qui sont souvent confondues (la mode aidant, tout est malheureusement nommé boutis dés qu'apparaissent des motifs piqués ou en relief). Le "vrai" boutis est bien autre chose et devant le grand nombre d'heures de travail nécessaire à sa réalisation, il ne pourrait être vendu aux prix proposés dans certaines boutiques ou sur certains marchés.

 

"Le matelassé ou piqué marseillais" (couvertures, vestes, cotillons)

 Les pièces sont composées de 3 épaisseurs de tissus :

          - Celle du dessus unie ou imprimée, coton, satin, soie.

          - Celle du dessous peut être un tissu plus ordinaire.

          - Entre les deux, on place soit du molleton de coton,
            soit une couche d'ouate de coton, de soie ou de nos jours, 
            synthétique.

"Le trapunto"

Le trapunto est constitué de 4 couches dont une molletonnée, seuls les motifs sont bourrés.

"Le vermiculé "

Ressemble au boutis travaillé avec deux tissus superposés. Les motifs sont plus fins et plus aérés. Leurs contours sont cousus au point avant, le relief est donné par une mèche de coton introduite entre les deux épaisseurs de tissu.

"Le boutis"

 Les pièces sont la plupart du temps réalisées en tissu blanc ou écru, parfois jaune ou bleu (pièces  anciennes). La caractéristique du boutis est qu'il doit être parfait aussi bien sur l'endroit que sur l'envers, la totalité de la pièce est bourrée et cependant, si on la place devant le jour d'une fenêtre on obtient un magnifique effet de transparence.

Deux pièces de tissu sont superposées :

          - Celle du dessus en batiste, ou en soie pour les tissus précieux, sur laquelle sont dessinés les motifs.

          - Celle du dessous en tissu plus ordinaire.

Les deux tissus sont maintenus d'abord par un quadrillage en bâti, le contour des motifs est cousu à la main par un point avant le plus court possible. Ce travail terminé, tout es bourré avec de la mèche de coton.

 

Cliquez sur l'image de votre choix  pour en voir plus.

 - Etuis à lunette           

    - Sac                                         

    - Coussin:                                  

    - Pochette:                                    

    - Chemin de table:                                 

     - Divers:                                                               

    - Abat-jour:                                                                                 

 

 

Copyright © Chiapautrefois2004